APPRENTISSAGE & DEVELOPPEMENT, UNE SYNERGIE TÊTE-CORPS-COEUR?

Aujourd’hui, focus sur le CORPS, le corps qui peut être un réel allié tant dans les apprentissages que dans notre développement moteur, cognitif, affectif et social.

Lorsque l’on prend le temps d’observer un bébé que pouvons nous constater?

Qu’il va passer la plus grande partie de son temps à explorer le monde, à apprendre et à développer ses capacités motrices, cognitives et sociales grâce au mouvement, à partir de son corps. Pour cela il va être aidé dès ses premiers instants et premières années de vie par le programme de mouvements involontaires que sont ses réflexes primitifs. Je ne cesse de m’émerveiller de cet incroyable potentiel infini déployé par l’humain et des enseignements incroyables que bébés et enfants nous transmettent innocemment et modestement.

Pour explorer plus précisément ce sujet, je vous laisse découvrir si ce n’est déjà fait, les articles portant spécifiquement sur les réflexes.

Bien évidemment, même si cet article se veux mettre à l’honneur l’intelligence du corps et la synergie tête, corps, coeur, je tiens à préciser que la relation (avec la/les figures d’attachement tout d’abord puis l’ensemble des relations qui vont se créer), va jouer aussi un rôle précieux tant dans les premières explorations, apprentissages et développements que dans celles et ceux à venir.

Revenons au corps et à ses incroyables talents! Nous pouvons constater que le rapport au corps, le rapport à l’intelligence n’a cessé d’évoluer dans nos sociétés notamment dans notre société occidentale. Nous commençons a peine à réintégrer une vision « holistique », « intégrative » de l’humain tant dans le domaine de la santé, que dans le domaine éducatif. Il y a de nombreuses choses à évoquer à ce sujet! C’est pour cela que je vous invite a aller explorer le « Cerveau & Psycho » qui consacre un dossier complet sur ce thème « Quand le corps stimule la pensée ».

https://www.cerveauetpsycho.fr/tags/corpshttps://www.cerveauetpsycho.fr/tags/corps

L’accompagnement des enfants, jeunes et adultes rencontrant notamment des difficultés d’apprentissage, de développement, de comportement m’a amené a me questionner plus amplement sur la place du corps et de ses interactions avec le cerveau et la sphère émotionnelle. Un immense champ des possibles est ouvert!

Je terminerais donc sur cet extrait d’un article de Françoise Lotstra dans les « cahiers de psychologie clinique » qui indique que le corps à l’insu de la conscience ne cesse de résoudre des situations complexes, qu’il possède ses signaux, ses systèmes d’information et de commande. « Parfois, il ouvre la voie à une possible transmission de l’indicible, l’inimaginable, l’incompréhensible, le non-symbolisable. Le corps a ses mémoires. Dès lors qu’on accepte qu’il n’y a pas de différence entre le corps et l’esprit, qu’il n’y a pas de pensée sans corps ni de corps sans pensée, une réflexion devient possible sur l’intelligence des corps. »

Et pour vous accompagner:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *