BURN-OUT QUAND TU NOUS TIENS !

Dans mon article précédent,  « Et si le burn-out devenait une opportunité pour oser être pleinement soi? », je vous faisais part de mon vécu et de ma profonde conviction que nous pouvons transformer cette expérience de burn-out en opportunité!

ET SI LE BURN-OUT DEVENAIT UNE OPPORTUNITÉ POUR OSER ETRE PLEINEMENT SOI ?

Bien évidemment, avant de prendre conscience de cela, il a été nécessaire de traverser des étapes…  Je vous propose de faire ZOOM sur cette période durant laquelle « Burn-Out, tu nous tiens »!

Cela commence par un STOP!

STOP ! Ce n’est pas forcément le mental qui le pose, mais le corps et les émotions !

Du stress chronique, de la tension artérielle, des douleurs musculaires, des maux de tête, de dos, de ventre, un sommeil perturbé, des variations de poids, de l’eczéma, des infections plus fréquentes (rhinite, angine, grippe, otite, …) et une fatigue intense et persistante.

Le corps met en MAUX les MOTS que nous ne parvenons pas à formuler. IL TIRE LA SONNETTE D’ALARME ! Le corps a ses limites et des symptômes vont apparaître progressivement.

A cela peut venir s’ajouter, de l’anxiété, des inquiétudes, de l’irritabilité, des colères subites, des pleurs… de la démotivation progressive par rapport au travail, une présence physique mais absence d’esprit,  un sentiment d’incompétence et d’échec, une diminution de la confiance en soi, de l’indécision et de la confusion, une tendance à l’isolement, des difficultés à se concentrer et à mémoriser, des pertes de mémoire, de la dépersonnalisation (mode robot/mode pilotage automatique).

Le burn-out se produit insidieusement…et malgré des symptômes de plus en plus présents, une énergie grandissante pour faire face à son travail est déployée… jusqu’au jour où le STOP s’impose… D’ailleurs, à ce moment-là il est fréquent de se dire : BURN-OUT moi ? NON !

Vous connaissez cela ? Vous connaissez des personnes dans votre entourage qui sont passés ou qui passent par-là ?

C’est tout un cheminement qui commence et qui est nécessaire… un long cheminement… cheminement :

  • Qui est fonction de chacun,
  • Du moment où le STOP a été posé,
  • De l’histoire de vie,
  • De l’accompagnement qui est entrepris.

Il y a un deuil à faire, il y a des étapes indispensables par lesquelles passer…les étapes du changement… arrivé(e) à ce stade c’est le/les changement(s) qui s’impose(nt).

Alors il va falloir surfer sur la vague durant cette période d’arrêt… une coupure avec son environnement professionnel devient indispensable pour récupérer physiquement et se ressourcer, accueillir ce qui est vécu, comprendre et accepter ce qui a été.

Et à partir de là, il est possible d’explorer qui l’on est, d’entreprendre des premiers changements pour, pas à pas, être en mesure de réinvestir de nouveaux changements, de prendre une décision : Retourner au travail ? En changer ? Réinvestir un nouveau projet ?

Quelle période chamboulante, insécure à tant de niveaux ! Tant de PEURS…Peur :

  • De ne pas s’en sortir,
  • De ne pas pouvoir retrouver de l’énergie
  • De l’impact que ça engendre chez les autres au travail et à la maison. Des conséquences sur sa vie de famille, professionnelle et sociale,
  • Du jugement,
  • De retourner au travail,
  • De ne pas pouvoir y retourner,
  • De refaire un burn-out,
  • De ne pas savoir ce que l’on veut,

A cela peut s’ajouter de la CULPABILITE, de la HONTE et notamment celle d’être dans l’IMPOSSIBILITE durant ses premières étapes de prendre des décisions éclairées… « Je DOIS, je VEUX mais je NE PEUX PAS , je N’Y ARRIVE PAS! »

Malgré tout cela, cette période est à traverser ! Et pour cela, être accompagné par des professionnels de santé et des professionnels de l’accompagnement est essentiel. Essentiel pour ÊTRE ENTENDU dans ce qui se passe pour soi sans jugement et avec bienveillance, pour APPRENDRE de SOI, COMPRENDRE ce PROCESSUS, (se) TRANSFORMER et ENTREPRENDRE DES CHANGEMENTS.

Il y a un AVANT, un PENDANT et un APRES BURN-OUT !

Burn-out quand tu me tiens… je fais le choix de REBONDIR, de découvrir ma capacité de résilience en transformant cette épreuve en expérience positive.

Pour ceux et celles que cela intéresse:

J’accompagne des hommes et des femmes qui vivent cette situation et qui ont fait le choix de la transformer en opportunité.  D’autre part, début avril, je lance une offre intitulée « Créer une vie professionnelle qui me ressemble, après un burn-out ».  Pour tout renseignements complémentaires vous pouvez m’envoyer un mail à l’adresse suivante: sylvieportas@gmail.com 

 

POUR OBTENIR DES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

CLIQUEZ ICI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *